PV CYCLE

Solarize est point de collecte volontaire PV CYCLE N°FR 31/0039 depuis le 10/03/2014.

Depuis que le photovoltaïque s’est imposé et la filière PV CYCLE c’est mise en place très rapidement. Pourtant, jamais nous n’avons entendu autant de critiques concernant le recyclage des panneaux photovoltaïques. Pourtant, les voitures encore en bon état, les téléviseurs et autres écrans cathodiques en parfait état de marche s’entassent dans nos casses et déchetteries sans pour autant suscité de réactions . Qu’en est-il de nos modules photovoltaïques défectueux ?

Plus de 30 entreprises européennes se sont entendues dès 2007 sur un accord volontaire de collecte et de recyclage des panneaux photovoltaïques.
Pour plus d’informations sur l’association PV CYCLE  cliquer sur l’image:

Certificat PVCYCLE-SOLARIZE

Le recyclage des modules à base de silicium cristallin consiste en un simple traitement thermique servant à séparer les différents éléments du module photovoltaïque et permet de récupérer les cellules photovoltaïques, le verre et les métaux (aluminium, cuivre et argent).
Le plastique comme le film en face arrière des modules, la colle, les joints, les gaines de câble ou la boite de connexion sont brûlés par le traitement thermique.
Une fois séparées des modules, les cellules subissent un traitement chimique qui permet d’extirper les contacts métalliques et la couche anti-reflet.
Ces plaquettes recyclées sont alors :

  • Soit intégrées dans le process de fabrication de cellules et utilisées pour la fabrication de nouveaux modules,
  • Soit fondues et intégrées dans le process de fabrication des lingots de silicium.

Il est donc important, au vue de ces informations de concentrer l’ensemble de la filière pour permettre l’amélioration du procédé de séparation des différents composants (appelé « désencapsulation »).

Exemple : L’entreprise allemande Deutsche Solar, filiale de SolarWorld, dispose de sa propre usine de recyclage mise en service en 2003 afin de traiter les modules photovoltaïques en fin de vie provenant d’une ancienne centrale photovoltaïque installée sur l’ile de Pellworm en mer du Nord.

Q:
Je me demande comment les fabriquants de panneaux solaire photovoltaïque peuvent faire du recyclage de leurs cellules? les métaux lourds (par exemple bore et arsenic) sont mélangés au niveau atomique, je ne vois pas faire un tri, atome par atome et réutillisé du silicium déjà doper, c’est impossible.

R:
Pour le dopage du silicium qui permet d’optimiser l’effet photovoltaïque, du bore et de l’arsenic sont ajoutés à hauteur de quelques ppm (parties par millions) ce qui représente une quantité très infime. Le silicium recyclé donc déjà dopé n’a pas besoin de repasser par les étapes de purification et de dopage… Les cellules faites à partir de wafer recyclé ont même une efficacité légèrement supérieure aux neuves…